[Météo des festivals] Solidays, les dernières prévisions !

Et beh, en voilà une prévision qui n’a pas été simple ! Vu à long terme, Solidays s’annonçait plutôt prometteur, puis le risque d’averses orageuses a pris le relai (on vous en parlait il y a 3 jours). Maintenant, on sait à peu près à quoi s’en tenir : voilà un récapitulatif des toutes dernières prévisions pour que vous puissiez profiter du festival avec le meilleur équipement :).

infosmeteo-article-solidays-01La température va progressivement baisser, en allant d’environ 23°C vendredi à tout juste 20 petits degrés dimanche. Un risque d’averses – des pluies modérées à fortes, mais courtes (environ 15 minutes) – sera présent sur les trois après-midi. En somme, ce sera pas comme aux Caraïbes, mais ne vous attendez pas à un déluge non plus : une ou quelques averses pourront traverser Longchamp, mais qui dans ce cas-là ça ne devrait pas durer bien longtemps.

À noter qu’aux toutes dernières sorties des modèles (de ce jeudi soir), le samedi matin risque de voir passer des pluies faibles à modérées continues, de quelques heures, mais ce scénario reste mal cerné ; reste plus qu’à voir sur place !

S’il ne devrait pas pleuvoir dans la nuit de vendredi à samedi, le risque d’averses va se maintenir dans la nuit de samedi à dimanche.

Plus en détails

On vous parlait il y a quelques jours d’un minimum d’altitude qui provient du sud du Groenland. Son comportement est désormais mieux calé : il se trouve en ce moment à l’ouest de l’Irlande et va se retrouver sur le sud Angleterre vendredi. Mais en même temps, il s’étirera vers le sud-ouest, si bien qu’il s’étendra encore jusqu’au sud-ouest de l’Irlande. Samedi, cette structure (un thalweg d’altitude) va s’enfoncer vers le Golfe de Gascogne en pivotant pour prendre un axe plus orienté nord/sud. Dimanche, ce thalweg alors complètement développé va traverser le nord de la France. Il s’associe à une ondulation de courant jet perturbé qui s’intensifiera pendant ces trois jours.

À l’avant de ce thalweg, vendredi et samedi, un flux de sud-ouest va maintenir une masse d’air plutôt chaude et humide. Dimanche, le flux va basculer au secteur nord-ouest, rabattant alors de l’air froid depuis les côtes de la Manche dans les terres.

Si tout ce blabla technique vous provoque des spasmes compulsifs, voilà concrètement ce qui va se passer : vendredi, à la mi-journée, de nombreuses averses vont se déclencher depuis les Pays-de-la-Loire et la Bretagne jusqu’à la Picardie. Dans l’après-midi, cette zone d’averses va gagner la région Ile-de-France, puis la Champagne-Ardenne et la Belgique en soirée. Ces averses pourront produire des pluies parfois fortes. Les plus abouties pourront temporairement tourner à l’orage, mais l’instabilité sera trop faible pour qu’ils persistent.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des orages vont se déclencher sur l’Aquitaine et remonter vers la Lorraine. Les dernières modélisations les voient se propager davantage vers le nord, et l’Ile-de-France pourrait alors être concernée par un débordement de pluies annexes à ces orages, mais la région devrait tout de même échapper à toute activité électrique.

Samedi, des orages intenses vont se développer des Pyrénées au Jura, mais il n’y a aucun risque qu’ils concernent Longchamp. Ce sont donc des averses en marge qui vont se développer sur les côtes de la Manche en début d’après-midi, pour ensuite de nouveau atteindre la région Ile-de-France. L’activité restera agitée dans la nuit de samedi à dimanche et des averses seront encore possibles.

Dimanche, des averses vont de nouveau se développer sur la Normandie et atteindre l’Ile-de-France en cours d’après-midi, bien qu’elles seront probablement un peu moins nombreuses et moins intenses que samedi.

BREF :

Bon, tout ça pourrait faire peur. Mais il est important de comprendre qu’il ne s’agit pas ici de grandes zones de pluies continues, de perturbations pluvieuses comme on en voit régulièrement en automne. Les averses sont des pluies modérées à fortes, localisées. Il est impossible de prévoir en détail chaque averse, mais on peut prévoir des zones à risque. Ainsi, si Longchamp est dans la zone à risque, il pourrait très bien n’y avoir qu’une averse qui touche ce point précis de la région. Pour savoir si une averse va toucher Longchamp, il ne reste plus qu’à suivre l’évolution des pluies en temps réel … Et du coup, on vous conseille de nous suivre sur twitter (@infosMeteo): on va essayer de surveiller ce qui rôdera autour de Longchamp pendant les 3 jours 🙂 !

De toute façon, c’est pas trois gouttes de pluie qui vont arrêter la solidarité. Bon festival à tous et toutes ;).


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s