Prévisions météo du 20 au 26 mars – La goutte froide qui fait déborder le printemps

On a goûté à la douceur pendant quelques jours, et le calendrier nous rappelle que le printemps c’est lundi. Du côté des modèles, la lecture est quelque peu chaotique en raison de l’arrivée d’une goutte froide. L’instabilité sera de mise cette semaine, avec un risque d’épisode méditerranéen à surveiller.

Du côté des prévisions officielles, le gris sera assez fréquent en ce début de semaine, une petite perturbation descendra le pays mardi, le matin concernera plutôt la moitié nord-ouest et l’après-midi l’autre moitié.

Capture du 2017-03-19 09-43-42

Mercredi, l’instabilité arrivera par le nord-ouest, tandis que les températures matinales feront une descente de quelques degrés. Le temps restera dans l’ensemble assez bon. Des averses seront très marquées auront lieu dans le sud-est en soirée, notamment sur les reliefs.

Capture du 2017-03-19 09-44-25

L’instabilité devient plus difficile à cerner à partir de jeudi, l’indice de confiance a chuté à 3. Météo France généralise un risque d’averses à l’ensemble du pays en raison d’une instabilité résiduelle dans la moitié nord, mais c’est bel et bien le sud du pays qui sera touché par l’instabilité, notamment le sud-est ce jeudi – la moitié nord gardera un temps très correct. A peu de choses près, on pourrait y voir un épisode de fortes pluies méditerranéennes, la situation reste à notre avis à surveiller.

Capture du 2017-03-19 09-44-56

Un risque orageux persistera dans le sud les jours suivants, ce risque s’arrêtant plus ou moins à la Loire, MF conserve un risque d’averses pour la forme dans la moitié nord – bien que le temps reste globalement bon. En effet, l’incertitude reste de mise quand à la localisation des risques de précipitations étant donné la situation météo où le flux sera bloqué, d’où le picto « averses ». Cette situation perdure jusqu’à dimanche.

Capture du 2017-03-19 09-45-18

Une goutte froide particulièrement instable

Le flux d’ouest de ces derniers jours amène un dégradé entre de l’air frais au nord et de l’air doux plus au sud, amenant un vent orienté à l’ouest. Sous l’effet du courant jet et d’une brutale poussée anticyclonique sur l’océan atlantique, elle-même violemment déformée sur son flanc ouest côté américain, un profond thalweg va se créer en plein milieu de l’océan au cours de la journée de mardi. Rempli d’air froid polaire, il va se retrouver resserré par la suite dans des hautes pressions entre mercredi et jeudi, pour éventuellement finir fermé en goutte froide.

 

Ce type de situation est un peu le cauchemar du météorologiste, car on sait très bien que ces entités coupées du flux ont leur propre dynamique et évoluent de manière un peu erratique. Toute minuscule erreur ou approximation dans les relevés et les modélisations  induisent une incertitude très importante sur la localisation des zones de précipitation et l’estimation du degré d’instabilité, et donc de dangerosité.  A plus de 4 jours, une prévision précise est donc assez hasardeuse.

Concernant la dangerosité, si les modélisations de ce matin sur lesquelles nous nous basons excluent un risque d’épisode de fortes pluies méditerranéennes ou d’orages en V, en tout cas pour la France, il n’en reste pas moins que tout risque n’est pas pleinement écarté, les modélisations étant assez changeantes, et certains scénarios précédemment envisagés étaient très pluvieux sur le pourtour méditerranéen. D’ailleurs le GFS de ce matin voit encore de fortes pluies sur les alpes côté italien pour vendredi. C’est pourquoi nous considérons que cette situation est à surveiller, étant donné le potentiel très instable.

gfs_apcp_126

Le GFS de 00h prévoi de fortes pluies sur les reliefs italiens

En effet, à partie de jeudi, la goutte froide va se positionner quelque part vers l’Espagne ou le Portugal pour y faire du sur-place, ce qui influencera notablement le sud de la France. Sur le flanc Est de la goutte froide, de l’air chaud et humide va remonter massivement sur la méditerranée. C’est pourquoi le risque pluvio-orageux sera très marqué sur toutes les régions au sud de la Loire jusqu’au week-end inclu. Plus au nord, on ne peut exclure localement quelques remontées pluvio-orageuses en marge des principales zones d’instabilité, c’est pourquoi Météo France a mis partout le pictogramme « rares averses ».

Il existe d’importantes divergences entre les modélisations à partir de vendredi, ce qui rend la prévision délicate. Une dépression pourrait se creuser par la suite en méditerranée dans le sillage de la goutte froide, tandis que les hautes pressions vont se renforcer sur les îles britanniques. Le beau devrait donc revenir pour le WE sur le continent – malgré un risque d’instabilité au sud, mais par contre le temps sera sans doute très dégradé en mer, et la situation sera à surveiller pour la Corse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s