Le NHC dévoile une grande nouveauté pour la saison cyclonique 2017

Le NHC (National Hurricane Center) est l’organisme surveillant les perturbations dans l’Atlantique Nord, les Caraïbes et le Golfe du Mexique. Cette année, une nouveauté marque un pas important pour la protection des biens et des personnes.

Auparavant, les alertes n’étaient publiées par l’organisme que lorsque le système surveillé était nommé ou au moins désigné par « dépression tropicale ». Or pour obtenir ce statut, un système doit répondre à toutes les caractéristiques d’une tempête tropicale (intensité, convection à partir du centre, centre de circulation fermé, etc.). L’histoire a cependant démontré que les conditions peuvent très rapidement devenir favorable à la formation d’une tempête tropicale voire même d’un ouragan. En Europe, lorsqu’une tempête se creuse fortement en seulement quelques heures, on parle alors de « bombe« . En milieu tropical, on observe également ce type de phénomènes, qui ne se traduit pas seulement par une baisse de la pression mais aussi par une meilleure organisation autour du centre de circulation.

Ainsi, dans plusieurs cas, une perturbation n’a obtenu le statut de dépression tropicale, tempête tropicale ou encore ouragan qu’à son approche de la côte, obligeant le NHC à publier des alertes seulement quelques heures avant. Évidemment, les préparatifs à ce type de phénomènes météorologiques et les évacuations potentielles ont besoin de beaucoup plus de temps. Par exemple, en 2007 une perturbation ne pouvait se former dû à de forts cisaillements du vent. Cependant, les conditions sont devenues beaucoup plus favorables à son approche de la côté. Le système s’est formé en un temps record, passant du nom de dépression tropicale à la tempête tropicale Humberto puis enfin au stade d’ouragan.

Humberto_2007_track

Historique de la trajectoire de l’ouragan Humberto en 2007 – Wikipedia

Le National Hurricane Center a donc décidé de nommer les perturbations ayant une forte chance de développement en tempête tropicale par « Potential Tropical Storm » ou encore « Potential Tropical Cyclone » pour être plus général.  En effet vous n’avez très certainement jamais entendu parler de « cyclone » pour le bassin Atlantique. C’est donc une première pour le NHC qui va l’employer pour désigner n’importe quel type de phénomène tropical (dépression tropicale, tempête tropical et ouragan). Dès que ce statut est donné, des alertes peuvent être envoyées aux zones concernées. On ne peut que se réjouir d’une telle avancée, qui permettra sûrement de sauver des vies à l’avenir. Sa première utilisation n’a pas tardé puisque le 19 juin 2017, la tempête tropicale Cindy est d’abord passée par ce stade, étant nommée « Potential Tropical Cyclone Three » à l’approche de la côte américaine le long du Golfe du Mexique. Ce premier test a notamment permis d’avoir beaucoup plus d’informations scientifiques sur le système bien qu’il ne soit pas encore officiellement formé.

143828_5day_cone_no_line_and_wind

Exemple de son utilisation avant la formation officielle de la tempête tropicale Cindy (20 juin 2017) – NHC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s