La tempête tropicale Cindy fraîchement formée menace les États-Unis

C’est une perturbation qui a occupé les météorologistes américains pendant plus de 5 jours. Alors que ses chances de formation en tempête tropicale étaient estimées autour de 70 à 90% depuis plusieurs jours, les dernières données recueillies lors du survol de la tempête ont enfin permis de la classer comme tempête tropicale. Il s’agit de la troisième tempête de l’année, phénomène rare aussi tôt dans la saison. Bien que le système semble se développer de plus en plus, les prévisions sur son intensité comme sur sa trajectoire restent incertaines, et cela moins de 48h avant de frapper les États-Unis.

19396751_1442933829105426_9090593822791896637_n

Une tempête tropicale… ou un front ?

La question se pose en regardant les différentes images satellites. Pas forcément visible au premier abord, l’animation permet de se rendre compte d’un centre de circulation. Hier le système a connu un cycle de renouvellement de l’œil (centre de la tempête). Ce phénomène a renforcé la convection autour du centre, lui permettant d’obtenir une organisation « plus digne » d’un cyclone tropical. Une chose est sûr, Cindy ne sera pas appréciée pour son esthétique. Il n’y a pour l’instant aucune convection à l’ouest, lui donnant l’apparence d’un vulgaire front nord/sud.

rb-animated

Faut-il la craindre ?

Le NHC (National Hurricane Center) s’est retrouvé dans une position assez difficile. Face à une perturbation à la limite des caractéristiques d’une tempête tropicale et contraints par son approche des côtes américaines, les scientifiques ont dû tester une nouveauté de la saison 2017. Le nom scientifique donnée à Cindy était jusqu’à aujourd’hui « Potential Tropical Cyclone Three« , un nom permettant d’alerter les américains et autorités d’une tempête en approche sans qu’elle ne se soit totalement formée. Pour plus d’informations sur cette nouvelle mesure, voir cet article.

Malgré ce statut officiel, la tempête tropicale reste faible quand on regarde l’intensité de ses vents moyens de l’ordre de 45 mph (72 km/h). Cependant la pression atmosphérique en son centre est de 999 hPa, ce qui montre une certaine avancée dans son développement. Une intensification des vents n’est pas à exclure puisque la tempête cherche à s’organiser sur des eaux chaudes et se déplace pour l’instant de manière quasi-stationnaire. Le stade d’ouragan ne sera très probablement pas atteint mais des rafales autour de 100 km/h peuvent être attendues.

radar

Radar des précipitations –  (wjhg)

Ce qui est le plus à craindre est sans aucun doute les fortes précipitations  que vont endurer plusieurs états. Les pluies concernent déjà plusieurs états dont la Louisiane, le Mississippi et l’Alabama. L’image radar ci-dessus ne montre que les précipitations dans les terres et le long de la côte puisque les radars utilisés n’ont qu’une portée de 200 à 300 miles au-delà des terres.

Curieusement, la zone la plus affectée ne sera pas celle où le centre de la tempête touchera terre mais à l’ouest. En effet, les états  à l’ouest du centre vont subir de forts cumuls de précipitations. La trajectoire n’est pas encore bien connue mais elle semble se diriger vers la frontière entre le Texas et la Louisiane. Si son déplacement continue à s’effectuer vers le nord / nord-ouest alors Cindy passera plus de temps au-dessus des eaux du Golfe du Mexique permettant possiblement une intensification et des précipitations toujours plus abondantes le long de la côte.

 

DCx5de5XYAIqBop.jpg large

Données de vent obtenues lors du dernier vol de reconnaissance

Le dernier vol de reconnaissance a permis de trouver un centre de circulation suffisamment fermé et également des rafales de vent proches de 60mph (96 km/h) au nord-est de celui-ci. Des vols seront désormais effectuées toutes les 6 heures afin de surveiller l’évolution des conditions et la trajectoire prise par Cindy. Le centre devrait frapper l’est de la Texas ou la Louisiane dans la nuit de mercredi à jeudi (c’est à dire en tout début de matinée heure de Paris).

 

— Edit du mercredi 21 juin à 8h00 —

La tempête tropicale Cindy a quitté son état stationnaire et se dirige pour l’instant comme prévu vers le nord-ouest. Cependant, un virage encore plus à l’ouest est rapidement attendu pour suivre les prévisions du National Hurricane Center. Le vent moyen au niveau du centre de circulation se sont nettement renforcés étant actuellement estimés à 60 mph (soit 96 km/h). Les vents de force de tempête tropicale s’étendent de plus en plus au nord et à l’ouest. La Louisiane et plus précisément la région de la Nouvelle-Orléans subit déjà des vents de tempête tropicale.

windfield

Étendue des vents de force de tempête tropicale (+40 mph)

L’image ci-dessus montre bien que Cindy s’est organisée autour d’un centre de circulation bien définit. D’ailleurs, la pression chute légèrement (997 hPa), Cindy cherche à s’intensifier. En revanche, sa structure en s’améliore toujours pas et une grande partie des précipitations se trouvent déjà dans les terres. C’est le plus risque le plus important, accompagné des vagues, la Louisiane pourrait connaître des inondations.

radar.PNG

Radar des précipitations

 

— Edit du jeudi 22 juin à 19h00 —

La tempête tropicale a fait son entrée sur les terres à la frontière entre le Texas et la Louisiane. Le vent moyen était estimé à 45mph c’est à dire 72 km/h avec des rafales légèrement supérieures. L’extrême est du Texas ainsi que la Louisiane connaissent actuellement de fortes pluies. De nombreux secteurs sont inondés dû à l’onde de tempête (la côte de la Louisiane étant très proche voire en-dessous du niveau de la mer) mais dû aussi aux précipitations qui s’abattent sur l’état depuis près de 48h.   Désormais, Cindy a été rétrogradé en dépression tropicale et se dirige de plus en plus rapidement vers le nord / nord-est.

Aucun texte alternatif disponible.

Sur toute la durée de son existence, Cindy a été en quelque sorte coupée en deux avec à l’ouest de forts cisaillements l’empêchant de s’organiser et à l’est une importante convection avec beaucoup de précipitations. Finalement, c’est quand elle est rentrée sur les terres que l’on a enfin pu apercevoir une structure sympathique (ou plutôt digne d’une tempête tropicale).

DC64T-KVwAEtvUI.jpg large

Image radar (précipitations au moment de son entrée sur les terres) – on aperçoit parfaitement « l’oeil » de la tempête Cindy

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s