Le réveil du bassin Atlantique

La saison 2017 a officiellement commencé le 1er juin ! Cette fois-ci, la saison ne peine pas à démarrer puisque l’on pourrait bientôt voir la tempête tropicale Bret et peut-être même Cindy. Le NHC (National Hurricane Center) observe très attentivement deux systèmes, l’un situé sur la péninsule du Yucatán et faisant son entrée dans le Golfe du Mexique, l’autre se rapprochant des Antilles. Nous ne sommes bien qu’au début de la saison mais le premier à se former ne serait en réalité pas le premier de l’année puisque la surprenante tempête tropicale Arlene s’est formée le 19 avril avant de disparaître deux jours plus tard à l’ouest des Açores (si vous l’aviez oublié c’est tout à fait normal !).

two_atl_5d0

Chances de formation de cyclone dans les 5 prochains jours – NHC

Les américains surveillent de très près le premier système. N’importe quel système entrant dans le Golfe du Mexique devient dangereux à cette période de l’année. D’ailleurs, le NHC lui donne 80% de chance de se développer dans les 5 jours, et cela depuis déjà 3 jours ! De quoi rendre fou tous les météorologistes, ce Bret (ou Cindy) joue avec nos nerfs… Dès qu’un centre de circulation bien définit pourra être observé, le NHC devrait nommer la deuxième tropicale de l’année puisque le vent moyen atteint les 40 mph (65 km/h), minimum requis pour cette catégorie.

models

Trajectoires possibles calculées par les modèles – Tropicaltidbits

 

 

Avec un déplacement vers le Nord / Nord-Ouest c’est pour l’instant la Louisiane et le Mississippi qui sont les plus à risque mais l’incertitude est encore très grande. Les conditions sont plutôt favorable à un mouvement plus lent du système une fois entré dans le Golfe du Mexique ce qui renforcerait encore plus cette incertitude. Les paris sont lancés !

 

 

 

 

 

Les Etats-Unis frappés par un ouragan dès le mois de juin ?

Peu probable mais sait-on jamais ! La température à la surface de l’eau est plus faible qu’habituellement et à cela on peut ajouter une amplification des cisaillements du vent, la situation n’est alors pas tellement favorable à une intensification rapide du système. Pour l’instant les modèles ne se prononcent que très peu sur le sujet bien qu’ils mettent en évidence une dépression se rapprochant de la côte. Au niveau de la trajectoire, le modèle européen montre une zone d’impact vers le Texas voire même le Mexique alors que le GFS voit le système se diriger davantage vers la Louisiane. La distance est énorme entre ces deux prévisions, qui aura raison ? La bataille continue entre les deux modèles, on en saura plus avec les prochaines sorties. Cependant, peu importe l’intensité on peut déjà prévoir un fort cumul de précipitations pour la zone impactée (il n’y a qu’à voir la taille du système ci-dessous !). Son déplacement relativement lent ne devrait rien arranger à cela.

Aucun texte alternatif disponible.

Modèle ECMWF (Euro)

Aucun texte alternatif disponible.

Modèle GFS

2

Et le système vers les Antilles ?

Là aussi il manque une certaine organisation pour lui donner des caractéristiques tropicale et cycloniques, notamment un centre de circulation fermé. Celui-ci semble cependant être en cours de formation et le NHC envisage de le déclarer dépression tropicale dès ce soir. Une intensification en tempête tropicale est prévue car en se déplaçant vers l’ouest / nord-ouest, la probable dépression tropicale devrait traverser des eaux de plus en plus chaudes (28 à 30°C) et être soumise à de faibles cisaillements ainsi qu’à un fort taux humidité (plus de 80%). Bref, les conditions sont tout à fait favorables au développement d’une tempête tropicale avant même d’atteindre les premières îles des Antilles. Une fois en mer des Caraïbes, la tempête risque de rencontrer un phénomène important de cisaillement vertical du vent, suite à cela les modèles ne lui donnent alors qu’une faible chance de survie.

92L_tracks_latest

Trajectoires possibles calculées par les modèles  – Tropicaltidbits

 

 

 

 

 

Alors Cindy ou Bret ? Le suspense reste entier, la saison commence en tout cas assez fort si les deux parviennent à se former. Le Golfe du Mexique, plus calme depuis quelques années, serait-il en passe de se réveiller ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s