Prévisions météo du 3 au 9 avril : quelques averses au milieu du soleil

Ca fait plusieurs jours d’affilé qu’il fait franchement très beau (avec quand même de belles averses orageuses au milieu), et on n’est pas vraiment habitué à ça. Maintenant que les nuages se sont fait peu nombreux, on attend qu’ils nous retombent dessus à tout moment. Alors, semaine pourrie en perspective ? Perdu ! Le maître-mot de cette semaine, ce sera encore : SOLEIL.

Ce lundi 3 avril commence très beau et va continuer tout en douceur : bien que les côtes de la Manche n’atteindront pas 15°C, ça flirtera avec 20°C partout ailleurs, et le sud-est les dépasseront.
Mardi, petit souci dans le ciel : dès le milieu de nuit de la pluie arrivera par le Finistère et la Manche et va descendre toute la journée vers le sud, en traversant la Bretagne, les Pays-de-la-Loire puis la Nouvelle-Aquitaine en longeant les côtes atlantiques. Toutefois ce passage sera assez rapide, et les éclaircies devraient revenir dans l’après-midi dans le nord-ouest. On notera aussi quelques pluies sur l’extrême nord-est, en Alsace et en Franche-Comté pendant l’après-midi. L’étendue des averses de mardi reste incertaine et est critiquée plus bas.
Mercredi, les quelques plaques de nuages matinales vont se dissiper pour laisser place l’après-midi à un ciel ensoleillé avec quelques nuages. Ce qui va se remarquer, c’est surtout la chute des températures : on dépassera difficilement 15°C, sauf dans le Languedoc et la Provence-Alpes-Côtes-d’Azur.
Jeudi restera aussi frais, et quelques plaques matinales de nuages seront possibles au nord ; mais globalement, c’est le soleil qui va progressivement reprendre de la place, surtout dans la moitié sud.
Enfin – et je sens que ça va vous plaire – à partir de vendredi il y a peu de nuances dans les prévisions : grand soleil partout. Si vendredi restera encore un peu frais, les températures vont nettement remonter pour un weekend au-dessus de 20°C dans le sud, et pas beaucoup moins dans la moitié nord.

Hautes pressions depuis les Açores

Ce doux ciel ensoleillé nous est pour l’instant assuré par un anticyclone, qui s’étire depuis l’océan tropical – autrement dit, l’anticyclone des Açores – jusqu’en Norvège. L’Europe est globalement aussi recouverte par de hautes pressions, mais une goutte froide est isolée sur la Méditerranée, notamment sur la Sardaigne et l’Italie. Ainsi, c’est le mince bras anticyclonique qui assure le flux d’air doux sur la France et évite la formation de nuages.

Pression atmosphérique prévue pour lundi matin – L’Europe est dominée par de hautes pressions avec une goutte froide sur la Méditerranée. (Modèle ARPEGE 03/04/17 00h)

Mais cette situation montre aussi que ce n’est pas un flux de sud-ouest très franc : la chaleur nous arrive en fait plutôt indirectement, par le nord-ouest, tandis que c’est plutôt un flux d’est qui concerne la France, entre la dorsale anticyclonique et la petite dépression méditerranéenne.

Mardi : petites pluies, grosses incertitudes

Les pluies de mardi s’expliquent par la circulation de 2 anomalies basses de tropopause, formant alors de petites gouttes froides d’altitude. La première s’isolera depuis l’Atlantique sur la Bretagne dans la nuit de lundi à mardi, et filera vers l’Espagne en journée, prise dans un flux de nord-est. La deuxième traversera le sud de l’Allemagne pour arriver sur la Suisse puis sur les Alpes pendant la nuit.

La pression de surface associée à ces gouttes froides chutera très faiblement, c’est donc majoritairement la dynamique d’altitude qui va influencer le temps qu’il fera sous ces deux anomalies. Or, il y a beaucoup plus d’incertitudes sur ce qui se passe en altitude qu’en surface, puisqu’on a bien moins de mesures précises.

Les pluies de mardi, bien qu’elles n’aient pas l’air méchantes, s’avèrent donc plutôt difficiles à prévoir, même à courte échéance. WRF-NMM prévoit bien lui aussi ces deux anomalies de tropopause mais n’y associe que de faibles et rares précipitations, avec en revanche possiblement des pluies plus longues au nord-ouest des Pyrénées. AROME réagit bien davantage : il modélise un front d’averses depuis l’ouest sur la Bretagne et les Pays-de-la-Loire, mais aussi le développement d’averses orageuses sur les régions centrales de la France dans un flux de nord, de la Picardie au Limousin jusqu’au Languedoc.GFS, à mailles plus larges, réagit largement avec des averses au final sur une grande partie de la France.

Météo-France semble donc privilégier un scénario plus proche du modèle WRF-NMM. Une décision surprenante, alors que leur modèle maison à mailles fines, AROME, est généralement plus fiable, et que sa modélisation est de surcroît corroborée par le modèle GFS. Attention donc à la journée de mardi : elle pourrait s’avérer bien plus mouillée qu’elle n’est pour l’instant prévue.

Coup de frais au soleil depuis la Scandinavie

Pendant ce temps, l’anticyclone des Açores gonflera de nouveau une puissante dorsale sur le proche-Atlantique. Ces hautes pressions vont atteindre la France par l’ouest dès mercredi et continuer à se propager davantage vers l’est jeudi. C’est ce qui va assurer un temps de plus en plus ensoleillé sur la France.

Toutefois, les hautes pression vont céder sur la Scandinavie pour laisser passer une dépression vers l’Est de l’Europe. C’est ce qui va permettre à un flux de nord d’amener un air plus frais depuis la Norvège jusqu’au nord-est de la France, d’où la petite chute de températures de mercredi à vendredi.

Vendredi, l’anticyclone aura continué sa lente migration vers l’Est, en chassant ainsi l’air froid tout en laissant les remontées d’air doux se rapprocher de plus en plus par l’ouest. C’est le retour d’un flux de sud-ouest plus direct qui va donc faire de nouveau grimper le thermomètre ce weekend, tout en restant bien protégés par un anticyclone.

Pression atmosphérique prévue pour samedi 8 avril 20h – Les hautes pressions persistent sur la France, mais faiblissent avec la formation d’un thalweg à l’ouest (Modèle GFS 03/04/17 00h)

Néanmoins, les pression vont progressivement diminuer, et c’est la dynamique suivante qui va semer le trouble. Si tous les modèles s’accordent sur ce scénario d’un anticyclone très présent ce weekend, ils envisagent aussi sa dissipation dès lundi, avec la formation en même temps d’un thalweg à l’ouest immédiat de la France. C’est la forme de ce thalweg qui reste encore incertaine : s’il va probablement marquer le retour de la pluie, il pourrait aussi bien s’agir d’une perturbation bien pluvieuse que d’une dégradation plutôt orageuse. Bref, le début de semaine prochaine reste à surveiller de près …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s