Prévisions du 23 au 29 janvier 2017 : requiem pour le froid

Maintenant qu’on est confortablement installés dans l’hiver et que le jeu de qui-a-eu-la-temperature-la-plus-froide-aujourd’hui bat son plein, on jette un oeil au loin dans la semaine pour savoir qui est susceptible de faire de nouveaux records, ou si le froid touche à sa fin.

Aujourd’hui lundi 23 janvier va surtout se démarquer par la fin des pluies exceptionnelles qui tombent sur la Corse. En fin de journée, on pourra y sortir la tête de l’eau. Vous l’avez peut-être aussi senti, le froid se fait de moins en moins piquant : c’est seulement du côté de l’Alsace qu’on restera en-dessous de 0°C toute la journée.

previ-mf-170123-10h-mardi24janvierMardi matin, on gardera quand même des fortes gelées sur toute la moitié nord. Si la température dépassera souvent 5°C sur l’ouest, ça va rester bien froid sur le nord-est. Et c’est important, car de petites précipitations vont descendre dans la journée depuis les Hauts-de-France jusqu’à l’Auvergne. Du coup, ce seront de faibles chutes de neige qui tomberont sur ces régions.

Mercredi les températures vont de nouveau rechuter, et tout le nord-est ne devrait pas dégeler, tandis qu’on dépassera à peine 2°C sur l’ouest sauf près des côtes. Même les côtes méditerranéennes devraient perdre quelques degrés, en atteignant difficilement 10°C.

Jeudi, c’est le dégel sauf en Alsace, avec un grand soleil partout.
previ-mf-170123-10h-jeudi26janvier

Vendredi, on atteindra même 5°C en Alsace (ça commençait presque à faire longtemps !), 8°C sur le nord-ouest, 11°C sur le sud-ouest, 12°C sur les régions méditerranéennes. Autrement dit, la vague de froid sera véritablement terminée ! Dans la journée, des averses vont progressivement se multiplier sur le Languedoc, et les nuages vont se multiplier par le nord-ouest, jusqu’à boucher complètement le ciel en Bretagne.

previ-mf-170123-10h-samedi28janvierSamedi on devrait donc retrouver une belle couverture grise sur le nord-ouest et des pluies sur les régions méditerranéennes, mais l’indice de confiance de Météo-France reste très faible : prenons donc ça avec des pincettes, ça va surement changer d’ici-là !
Et pour dimanche, les nuages sur le nord-ouest gagneraient encore plus les terres alors que la Méditerranée se retrouverait au sec.

Vague de froid, le dernier round

On a pour l’instant une enveloppe anticyclonique qui s’étend du large du Portugal jusqu’à la mer Noire en passant par l’Allemagne, alors qu’une dépression stagne gentiment sur la Méditerranée. C’est dans cette configuration qu’on garde un flux d’air froid venant de l’est jusqu’à la péninsule Ibérique, tandis que l’air chaud de l’Atlantique est renvoyé plutôt vers l’Irlande et le nord de l’Ecosse.

Pression de surface (lignes) et en altitude (couleurs) pour lundi matin - Modèle GFS 23/01/17 00h

Pression de surface (lignes) et en altitude (couleurs) pour lundi matin – Modèle GFS 23/01/17 00h

Mais les hautes pressions s’affaiblissent par le nord-est, et une petite goutte froide d’altitude va circuler depuis la Norvège jusqu’à la Méditerranée, en passant par la France mardi. C’est elle qui va s’accompagner de faibles précipitations depuis la Belgique jusqu’à l’Auvergne. Vu les températures encore bien basses, ce sera de la neige qui tombera à son passage. Si pour l’instant, on privilégie surtout un axe Ardennes-Auvergne, l’étendue de ces précipitations reste encore assez hasardeuses, et il n’est pas impossible qu’elles s’aventurent davantage vers l’ouest, concernant aussi l’Ile-de-France et le Centre. Dans ce cas, la limite pluie-neige va encore une fois être difficile à déterminer, dépendant en plus de l’heure de passage des précipitations. BREF : ce qu’on sait, c’est que des précipitations vont passer mardi quelque-part entre la Belgique et le Massif Central, principalement de la neige. Leur étendue reste incertaine, et si elles tombent plus à l’ouest, la limite pluie-neige sera vraiment pas loin.

Pour l’instant, Météo-France semble donc miser sur un compromis entre ses deux modèles AROME et ARPEGE, avec de faibles neiges sur les Hauts-de-France qui se résorberaient plus vers l’est, concernant surtout les Ardennes jusqu’à l’Auvergne. Faire ce genre de compromis est plutôt une stratégie pour minimiser l’erreur moyenne, des surprises pour quelques localités ne sont donc toujours pas à exclure demain, vu que les modèles semblent au final assez mal calés sur l’évolution de ces précipitations.

D’ici à jeudi, l’anticyclone sur l’Atlantique se sera résorbé sur le continent européen, pendant qu’un large thalweg ce sera formé sur l’océan. Sur la France, on sera ainsi dans un flux orienté plein sud ; d’où le début d’une hausse importante des températures, sous un temps très ensoleillé.

gfs_thetae850hpa-170123-00z84h

La douceur revient dans une transition vers un régime zonal

Vendredi, c’est donc l’approche de l’air nettement plus chaud par l’ouest qui pourrait apporter de la pluie. Néanmoins, pour l’instant il semble que les hautes pressions vont fortement résister et les précipitations vont tout simplement s’écraser dessus, parvenant tout au plus à arroser la Bretagne. En revanche, plus au sud, la Méditerranée serait moins protégée et de nombreuses pluies devraient s’y déclencher, débordant sur les côtes. Il est possible que de nouveau, une faible dépression vienne se détacher du thalweg atlantique et s’isoler sur la Méditerranée. C’est en fait tout le détail de cette arrivée du thalweg par l’ouest sur les hautes pressions continentales qui vont changer la donne pour le temps à partir de vendredi. Il suffit que les pressions soient un peu plus faibles sur le continent pour que des pluies s’aventurent plus largement sur la France.

Pour la fin de semaine, la plupart des modèles numériques privilégient une transition vers un régime zonal, avec le renforcement des basses pressions polaires sur le nord de l’Atlantique. Tous les modèles misent sur une accélération du courant jet sur la côte est des Etats-Unis, à des latitudes assez basses. Dès lors, on va probablement retrouver un temps beaucoup plus doux, mais aussi plus venteux sur l’Europe occidentale. Il faudra surtout surveiller à quel point l’anticyclone européen arrivera (ou non) à résister, et à quelle latitude se formera vraiment le courant jet. S’il s’installe sur des basses latitudes, ce sera de nouveau une situation propice au développement de tempêtes hivernales sur la France.

ECMWF s’oriente sur un maintien de hautes pression au nord de la France, écartant alors un vrai risque de tempête. GFS amoindrit cette résistance. NAVGEM envisage un courant jet à de très basses latitudes sur l’Atlantique, mais le maintien d’un anticyclone plus au nord sur l’Europe centrale. GEM y va quant à lui franchement dans le régime zonal, avec des hautes pressions très étalées au sud et laissant libre court à un vent fort d’ouest sur la France jusqu’à la Russie.

En résumé, d’ici à la fin de la semaine  on aura bien quitté ce temps très froid, pour une météo beaucoup plus douce, et potentiellement venteuse. Profitez de votre thermomètre, et préparez votre anémomètre 😉 !

Si on est passé à côté d’un truc ou si on s’est planté dans notre analyse – ce qui est 100% possible – hésitez pas à rajouter votre commentaire !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s