L’ouragan Matthew arrive sur Haïti et Cuba

Depuis plusieurs jours, les météorologistes regardent avec inquiétude la mer des Caraïbes. Matthew, un système tropical qui s’y est formé le 28 septembre, a soudainement explosé pour devenir un cyclone de catégorie 5 ce 1er octobre, avec des vents soutenus de plus de 250 km/h près du centre et des rafales plus fortes encore. Il a changé de direction depuis pour s’orienter vers le nord.

La Jamaïque, Haïti et Cuba sont en alerte cyclonique depuis 2 jours, d’autant plus que Matthew s’avère au final plus puissant que prévu : il était d’abord envisagé qu’il s’affaiblisse à son arrivée sur les îles. Faux espoirs : il est toujours extrêmement bien structuré, et commence aujourd’hui à survoler les terres toujours en cyclone de catégorie 4.

Les vents soutenus maximums atteignent 230 km/h, avec des rafales qui dépassent 270 km/h. Mais les conséquences les plus catastrophiques sont attendues sur le sud d’Haïti, où ces vents violents vont s’accompagner de pluies torrentielles accumulant entre 350 et 600mm, localement jusqu’à 1000mm, qui vont très sûrement provoquer des coulées de boues et glissements de terrain. Sur les côtes au plus proche du centre dépressionnaire, la mer pourrait monter jusqu’à 2m au-dessus du niveau habituel.

matthew-sat-infos-wundermap-161004-1100

Image satellite de Matthew mardi matin, arrivant sur Haïti – Wunderground

Bien que les autorités Haïtiennes ont multiplié les ordres d’évacuation, beaucoup de journaux soulignent l’insuffisance criante des moyens du pays pour faire face à un tel cyclone.

Le pays compte de plus de dix millions d’habitants et il n’y a pour l’heure que 30 sapeurs-pompiers actifs. Evidemment, les campagnes de sensibilisation de la population face au danger imminent de ce cyclone sont lancées mais pour cela, la protection civile haïtienne ne compte que 2 000 brigadiers sur l’ensemble du territoire.

RFI – Haïti démunie face à l’arrivée de l’ouragan Matthew

Dimanche, il a pourtant en partie écouté la déclaration à la nation du président provisoire Jocelerme Privert, exhortant les habitants des côtes à évacuer.
« Oui, le ciel est complètement fermé par les nuages et il pleut mais y’a que ça! Donc pratiquement, je crois que non, on n’aura pas de problèmes ici », conclut-il avant de remonter le volume de son auto-radio.
Les consignes de précaution sont parvenues jusqu’aux oreilles des habitants de Léogane mais nombre d’entre eux n’ont pas les capacités de les appliquer.
« Je n’ai pas trouvé l’argent pour stocker des provisions comme ils disent dans les messages », déplore Edivson Romulus. A 22 ans, ce chauffeur de taxi-moto n’a aucun moyen d’économiser et vit au jour le jour, sans forcément pouvoir s’offrir un repas quotidien.
Comme ses voisins, Edvison est résigné et il dénonce l’irresponsabilité de l’Etat.
« C’est beau de nous dire qu’il faut garder de l’eau potable chez nous mais c’est pas gratuit et ils le savent », s’énerve le jeune homme.

Courrier International – Inconscients ou démunis, les Haïtiens n’évacuent pas avant l’ouragan Matthew

Comme les conditions s’aggravent d’heure en heure maintenant, les gens affluent vers les abris d’urgence. Mais ces derniers ne sont pas en nombre suffisant pour accueillir tout le monde. L’Etat appelle à la solidarité citoyenne pour que ceux qui sont à l’abri veillent sur leurs voisins et ouvrent leurs portes à ceux qui seraient en difficulté.

RFI – Ouragan Matthew : le sud d’Haïti déjà en proie aux inondations

matthew-cones-nhc-161004-1100

Cône de prévisions de l’ouragan Matthew mardi matin – NHC

L’ouragan Matthew va continuer sa course vers le nord pour toucher ensuite les Bahamas, placées aussi en alerte cyclonique. Plus faible, il restera néanmoins un cyclone de catégorie 3 avec des vents soutenus maximums de 210 km/h et des rafales de 260 km/h.

Le sud-est des États-Unis, notamment la Floride, la Caroline du Nord et la Caroline du Sud surveillent aussi désormais très sérieusement l’évolution de Matthew. Sa trajectoire reste incertaine, mais les derniers modèles renforcent l’hypothèse d’une trajectoire plus décalée vers l’ouest. Comme il devrait rester bien organisé durant son voyage au-dessus de l’Atlantique, les côtes Est craignent de plus en plus l’arrivée de Matthew, affaibli mais encore suffisamment puissant pour provoquer de lourds dégâts.

– Mise à jour à 18h –

L’oeil de Matthew a désormais traversé le sud-ouest d’Haïti et se retrouve au-dessus de la mer, au nord de Jérémie. Le cyclone reste extrêmement puissant, toujours en catégorie 4 avec des vents moyens maximums de 230 km/h.

Il est pour l’instant impossible d’établir un bilan des conséquences de Matthew sur Haïti, puisque très peu d’informations parviennent encore des zones les plus durement touchées. Plusieurs glissement de terrains ont été reportés, et on parle vaguement de centaines de maisons détruites. Au moins 4 personnes sont mortes. Port-au-Prince, bien que plus à l’Est, a connu des vents puissants de tempête tropicale, notamment accompagnés de pluies torrentielles. Les secours humanitaires s’inquiètent des probables dégâts dans cette ville, qui accueille encore beaucoup de personnes en situation précaire suite au séisme de 2010.

À lire : Le sud d’Haïti frappé de plein fouet par l’ouragan Matthew – la 1ère, Francetvinfo

Matthew s’approche maintenant de la pointe Est de Cuba, où une partie de la population a été évacuée. Les prévisions ne s’améliorent pas : ce système météorologique reste particulièrement bien structuré malgré sa traversée des terres. Les modèles le voient persister plus longuement avec des vents destructeurs. Alors qu’on envisageait qu’il faiblisse progressivement en traversant les Bahamas, il semble maintenant que Matthew va traverser toutes les îles en restant de catégorie 4.

De plus, sa trajectoire est au fur et à mesure toujours plus décalée vers l’ouest. La côte Est de la Floride vient d’être placée en pré-alerte cyclonique, alors que le National Hurricane Center envisage désormais que Matthew approche dangereusement les États-Unis en restant un cyclone majeur de catégorie 3. Si sa trajectoire est encore incertaine, au-delà des Bahamas, presque tous les modèles optent désormais pour un passage proche de la côte Est, avec parfois des impacts considérables. En attendant d’avoir plus de fiabilité, le NHC reste particulièrement prudent sur ses prévisions concernant les États-Unis.

Vents moyens (orange : plus de 62 km/h - rouge : plus de 117 km/h) générés par Matthew et alertes émises par le NHC

Vents moyens (orange : plus de 62 km/h – rouge : plus de 117 km/h) générés par Matthew et alertes émises par le NHC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s