Fatal Isolation : La canicule de l’été 2003 à Paris – Débat en direct, jeudi 14 janvier de 15h à 18h

Demain, jeudi 14 janvier, aura lieu une conférence-débat avec l’auteur du livre « Fatal Isolation : the devastating Paris heat wave of 2003 » qui vient de paraître.

J’y serai présent, et ce sera l’occasion pour moi de faire un live tweet de cette conférence de 15h à 18h. Rendez-vous donc dès 15h sur twitter @InfosMeteo pour suivre la discussion – et y participer !

keller_fatal_isolation

Fatal Isolation est publié par The university of Chicago Press et écrit par Richard C. Keller, professeur au département d’histoire médicale et de bioéthique de l’université de Wisconsin-Madison. Il s’est notamment intéressé à l’histoire et les dimensions contemporaines de la santé mentale, ainsi qu’à l’histoire du vieillissement.1

Dans un cimetière de la banlieue sud de Paris gisent les corps d’une centaine de ce que certains ont appelé les premières victimes du changement climatique. Ils ont aussi été appelés les victimes abandonnées de la pire catastrophe naturelle dans l’histoire de France, la canicule dévastatrice qui a frappé en Août 2003, laissant 15 000 morts. Ils sont morts seuls dans Paris et sa banlieue, puis ont été enterrés aux frais de l’État, leurs corps non-réclamés. Ils sont morts, et pour une grande partie ont vécu, dans l’indifférence de leurs voisins – leurs corps restés cachés parfois jusqu’à plusieurs semaines après leurs morts.

Fatal Isolation raconte les histoires de ces victimes et de la catastrophe qui a pris leurs vies. Il explore les multiples récits du désastre – l’histoire officielle de la crise et ses conséquences, comme présentées par les médias et l’État ; les histoires de vie des victimes individuelles, qui ont toute les deux illuminé et défié nos façons de percevoir les catastrophes naturelles ; et les compréhensions scientifiques de la catastrophe et de sa gestion. Fatal Isolation est à la fois une histoire sociale du risque et de la vulnérabilité dans les zones urbaines et une histoire qui montre comment une ville fait face aux dangers émergents et aux changements dramatiques et brutaux.2

1 voir la fiche de membre de l’institut IRIS

2 traduction libre de la présentation disponible sur le site de The University of Chicago Press

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s