Orages violents de l’Ile-de-France au Nord-Pas-de-Calais – Suivi du 5 juin 2015

prevision-orages-synthese-2015-150605-small-02Des orages se sont formés dès la matinée en Pays-de-la-Loire. Ils se multiplient en ce moment en Normandie. Ils vont continuer à se renforcer au cours de la journée en se décalant vers l’Est. Des orages violents sont prévus au nord de la Seine, notamment avec un risque élevé de fortes chutes de grêle. La formation de supercellules est possible. Les rafales pourront dépasser 100km/h, et l’environnement est plutôt favorable aux tornades. Pour plus de détails, consultez notre synthèse des prévisions !

Suivi débuté à 12h.

Suivi terminé à 23h.

  • 23h :

point-meteo-2015-1500605-2300-01

 

Les orages concernent désormais majoritairement la Belgique et les Pays-Bas. Seul un orage persiste sur le Doubs, où quelques chutes de grêle sont probables et où les cumuls de pluie peuvent être localement élevés.
Quelques petits orages arrivent encore à se déclencher en Champagne-Ardennes.
Un axe de pluies convectives sans orage s’étire du nord-ouest de l’Oise au Nord.

  • 22h :

point-meteo-2015-1500605-2200-01

Malgré la tombée de la nuit, les orages sur la frontière franco-belge ont réussi à se réactiver, et risquent de produire de fortes chutes de grêle et de très fortes rafales, notamment au nord des Ardennes. À l’arrière, les orages sur l’Est de l’Aisne restent aussi modérés, et quelques chutes de grêle sont envisageables.
Les orages des Alpes remontent maintenant vers la Franche-Comté, le risque de cumuls importants faibilit, mais des chutes de grêle locales sont probables.
Ailleurs, l’activité orageuse disparait progressivement.

  • 21h :

point-meteo-2015-1500605-2100-01

L’activité s’affaiblit nettement. Plusieurs orages se sont dissipés, les orages les plus forts se sont évacués vers la Belgique. Ils restent toutefois assez soutenus entre l’Aisne, le Nord et les Ardennes où les pluies supplémentaires peuvent encore entretenir des inondations locales.
Les orages des Alpes remontent lentement en Franche-Comté, des cumuls assez élevés peuvent encore se produire sur les flancs de montagne les plus arrosés. Un orage isolé pourrait produire un peu de grêle dans le Doubs.
L’amorce supercellulaire dans les Yvelines s’est déstructurée et seul un orage faible circule encore sur le département. L’orage dans la Meuse poursuit sa route vers le nord, et un orage en Côte-d’Or a difficilement réussi à se mettre en place
L’activité dans les Pyrénées s’est réduite, mais un orage peu mobile s’est déclenché entre le Gers et le Tarn-et-Garonne.

  • 20h :

point-meteo-2015-1500605-2000-01

Les orages qui s’étirent entre l’Ile-de-France et la Belgique se sont de nouveau renforcés et de fortes chutes de grêle sont possibles, ainsi que sur un nouvel axe qui s’est formé depuis la Seine-et-Marne jusque dans l’Aisne. Des inondations sont reportées suite au passage des orages dans le nord. Dans le Centre, les orages restent faibles à modérés.
Dans les Yvelines, un orage faible à modéré présente toutefois une structure nettement supercellulaire. Il n’est pas puissant, mais pourrait rapidement se développer et doit être surveillé.
Des orages se sont formés dans la Meuse et peuvent produire de petites chutes de grêle.
En Rhône-Alpes, des orages classiques sont très peu mobiles : des inondations locales sont possibles sur les flancs des montagnes.
L’orage en Haute-Marne s’est dissipé.

  • 19h :

point-meteo-2015-1500605-1900-01

Globalement, l’activité orageuse s’atténue. Les orages restent forts entre l’Aisne et le Nord où de fortes rafales et de fortes chutes de grêle sont encore à craindre, bien que leur intensité ait nettement diminué. Les nombreux orages qui s’étirent vers le sud, entre la Somme et l’Indre-et-Loire, ont produit parfois de fortes chutes de grêle mais perdent en intensité. Quelques fortes chutes de grêle peuvent toutefois encore se produire si un orage parvient à s’intensifier.
L’orage en Haute-Marne est peu mobile et des cumuls de pluie importants sous possibles. Il s’atténue lentement, et des doutes subsistent quant à son risque de grêle, maintenu par conséquent entre modéré et fort.
À l’Est de Grenoble, un orage perdure sur les massifs avec d’importants cumuls.

  • 18h :

point-meteo-2015-1500605-1800-01

La ligne d’orages violents qui s’était formée sur la Picardie s’est séparée, mais une cellule reste virulente entre le Nord et l’Aisne avec un risque de violentes rafales et de fortes chutes de grêle, sous une possible supercellule.
De nombreuses cellules se sont formées entre la Picardie et l’Indre-et-Loire, en produisant fréquemment des chutes de grêle parfois grosse. L’orage isolé en Haute-Marne est aussi susceptible de produire de fortes chutes de grêle.
Un orage se renforce dans l’Isère, des chutes de grêle sont aussi possibles.

  • 17h :

point-meteo-2015-1500605-1700-01

Les orages dans la Somme se sont organisés en un système linéaire virulent. Des rafales jusqu’à 120km/h sont enregistrées provoquant des dégâts. L’activité électrique reste très intense, et de fortes chutes de grêle sont encore possibles. Plusieurs cellules se forment encore à l’arrière, entre l’Oise et le Val-de-Marne.
La convection profonde s’enclenche aussi plus au sud, avec un orage isolé dans l’Indre-et-Loire, risquant de produire des chutes de grêle.
Des cellules se renforcent aussi entre la Côte-d’Or et la Haute-Marne.

  • 16h :

point-meteo-2015-1500605-1600-01

La supercellule qui a traversé l’Oise et concerne désormais la Somme est particulièrement intense. Une rafale de 100km/h a été relevée, et ses échos radars sont imposants. L’activité électrique enregistrée y est exceptionnelle.
Dans les dernières 15 minutes, l’orage juste à l’Est s’est fortement intensifié et devient aussi violent arrivé sur la Somme. Il s’agit aussi probablement d’une supercellulle. De très fortes chutes de grêle et de violentes rafales sont à craindre sur son passage.
Sur le Nord-Pas-de-Calais, plusieurs cellules se sont formées, pouvant produire localement de fortes chutes de grêle.
L’activité orageuse ordinaire s’étend lentement sur les massifs.

  • 15h :

point-meteo-2015-1500605-1500-01

L’orage qui a traversé la Haute-Normandie arrive sur le Pas-de-Calais avec un risque de fortes chutes de grêle. Il se régénère régulièrement et peut rapidement s’intensifier.
Les cellules qui se sont formées sur l’Est de l’Eure se sont organisées, et un orage violent éclate sur le secteur de Beauvais dans l’Oise. Il s’agit d’une possible supercellule : elle risque de produire de très fortes chutes de grêle et de violentes rafales. L’activité électrique observée est particulièrement intense.
Juste à l’Est de cet orage violent, plusieurs cellules sont apparues. Plus faibles, elles risquent de produire des chutes de grêle. De même, des cellules se sont formées sur l’Est du Pas-de-Calais.
Quelques faibles orages éclatent sur le sud des Alpes.

  • 14h :

point-meteo-2015-1500605-1400-01

Les orages en Seine-Maritime ont perdu en intensité. Celui qui rentre désormais sur la Somme se régénère toutefois régulièrement, et de nouvelles intensifications sont possibles.
La convection s’enclenche  entre le Centre et la Picardie. De nouveaux orages se sont formés dans l’Est de l’Eure. De nombreux autres orages risquent de se former sur cet axe dans l’heure à venir.

  • 13h :

point-meteo-2015-1500605-1300-01

L’orage qui s’est formé sur l’ouest de l’Eure a atteint la Seine-Maritime, juste au nord de Rouen. Il génère des chutes de grêle et de fortes rafales.
Un orage s’est très rapidement déclenché sur l’estuaire de la Seine en remontant vers Dieppe. Il a probablement produit de fortes chutes de grêle et peut encore en produire.

  • 12h :

    point-meteo-2015-150605-1200-01

Une vague de chaleur s’étend sur tout le pays hormis la Bretagne, les températures atteignent souvent les 30°C. Ce matin, un orage isolé a déjà concerné les Pays-de-la-Loire. D’autres cellules se sont formées plus au nord, en Basse-Normandie.
Actuellement, une ligne d’orages aborde l’ouest de la Haute-Normandie. Un orage isolé acoste aussi le nord du Pas-de-Calais. Des chutes de grêle sont déjà très probables sous ces orages, et l’activité électrique y est très nette. Ils peuvent rapidement devenir forts.
Des averses se forment sur l’ouest du Calvados.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s