[Synthèse] Orages parfois violents du 8 août 2014 : QLCS imposant avec LEWP, pluies diluviennes et violentes rafales

Hier samedi 8 août 2014, une dégradation orageuse majeure a traversé le pays en cours d’après-midi jusqu’en fin de nuit.

Cet épisode se caractérise par le nombre d’orages très élevé qui a concerné l’hexagone et la surface impactée. De la Normandie au Nord-Pas-de-Calais, de fortes pluies matinales ont empêché toute formation orageuse. En revanche, plus au sud, l’activité a pu se montrer bien plus vigoureuse. Ainsi, dès la mi-journée, des pluies intenses ont concerné les Pays-de-la-Loire, en s’enfonçant progressivement vers le Centre et l’Ile-de-France. Elles ont généré des cumuls importants sur le secteur en moins de 24h, dépassant localement les 50mm. Sur leur flanc sud-est, elles ont évolué jusqu’à l’orage dès le début d’après-midi.
Dans le même temps, des orages issus du sud-ouest se sont organisés en une ligne très active en traversant le sud de l’Auvergne, puis en s’atténuant progressivement à travers le Rhône-Alpes, pour s’évacuer très affaiblis par les massifs alpins.

Dans l’après-midi, de nouveaux orages se sont formés sur l’Aquitaine, dans la prolongation de l’estuaire de la Gironde. Très vite, ces orages sont devenus forts, et se sont organisés en ligne. Juste au nord, les vastes pluies se sont atténuées pour laisser place à une organisation orageuse plus franche. Ces deux zones se sont alors rejointes pour former un imposant système linéaire (Quasi-Linear Convective System – QLCS) de l’Aquitaine au Centre. Son extrémité sud, sur la Dordogne, a donné naissance à une probable supercellule.
Pendant ce temps, sur l’extrême sud-ouest du pays, un orage multicellulaire virulent s’est développé sur les Pyrénées-Atlantiques. En fin d’après-midi, cet orage fort s’est développé vers le nord pour rejoindre progressivement la ligne d’orages qui s’étirait du Loir-et-Cher à la Dordogne.

 

Vers 20h, les orages sur les régions centrales sont restés dans l’alignement très général de la dégradation, mais le système était en pleine restructuration : cette zone était alors composée de nombreux orages agglomérés sans schéma particulier. En revanche, l’orage issu des Pyrénées-Atlantiques s’est rattaché au QLCS en arrivant sur les Hautes-Pyrénées, le Gers et le Tarn-et-Garonne. C’est cette partie sud du QLCS qui s’est montrée très virulente, en prenant une structure en ligne très nettement dessinée aux images radar. Dès lors, des alertes aux violentes rafales de vent ont été émises pour une grande partie de la région Midi-Pyrénées.

 

La ligne d’orages sur le sud-ouest a alors perdu en intensité, mais cet affaiblissement s’est avéré de courte durée. Elle a rapidement repris de la vigueur en arrivant sur l’Aude, le Tarn et l’Aveyron. C’est en cette fin de soirée qu’une structure en vague, où les précipitations semblent onduler le long d’une ligne (on parle de Line Echo Wave Pattern – LEWP), s’est formée en arrivant sur le Languedoc-Roussillon. Les orages sont donc restés violents sur le secteur grâce à une organisation particulièrement nette et aboutie jusqu’en milieu de nuit.

Animation radar de la formation du système d'orages linéaire (QLCS, Quasi-Linear Convective System) le vendredi 8 août 2014 de 15h à 00h15, grâce à l'association Infoclimat.

Animation radar de la formation du système d’orages linéaire (QLCS, Quasi-Linear Convective System) le vendredi 8 août 2014 de 15h à 00h15, grâce à l’association Infoclimat.

 

Sur les régions centrales, le QLCS s’est aussi montré fort en soirée, voire localement violent avec la restructuration des précipitations en une ligne d’orages, qui avait tendance à s’arquer en arrivant sur la Bourgogne. De violentes rafales ont aussi été enregistrées à son passage. L’Auvergne a été balayée plus localement par des orages forts, mais qui ont eu plus de difficulté à s’organiser. Des orages plutôt modérés ont enfin concerné un axe entre la Bourgogne, la Champagne-Ardennes et la Lorraine, avec des pluies intenses. En milieu de nuit, ces orages se sont intensifiés en quittant la France pour la Belgique et le Luxembourg.

 

De manière générale, cet épisode orageux remarquable par son étendue et la fréquence de phénomènes forts a produit une activité électrique intense, avec plus de 40 000 impacts enregistrés. La ligne d’orages qui a traversé le sud-ouest a notamment produit une activité électrique d’une rare intensité. Plusieurs chutes de grêle ont été reportées, localement fortes. Les dégâts dus au vent sont nombreux, particulièrement dans le sud-ouest.

 


 

La carte ci-dessous résume l’évolution des zones orageuses du vendredi 8 août 16h au samedi 9 août 00h, à partir du suivi réalisé en direct, dont les niveaux de risques annoncés sont retranscrits par leur code couleur (jaune : faible à modéré – orange : modéré à fort – rouge : fort à violent). Le détail des points météo heure par heure est aussi présenté dans un diaporama.

point-meteo-2014-08-08-historique-02

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Les prévisions de cet épisode sont disponibles ici : [Prévisions] Orages forts des Pyrénées à la Lorraine – 08 août 2014

Le suivi en direct de cet épisode est disponible ici : Orages forts des Pyrénées à la Lorraine – Suivi du 08 août 2014

Vous pouvez référencer et partager les dégâts dus à ces orages en commentaire de cette page.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s