Orages violents des Pyrénées au Nord-Pas-de-Calais – Suivi du 19 juillet 2014

Des orages localement violents sont prévus aujourd’hui, dès cet après-midi et durant toute la nuit. Des rafales > 100 km/h, de très fortes chutes de grêle, des pluies diluviennes et une activité électrique soutenue sont possibles. On attend d’abord une dégradation sur la partie nord, du Centre à la Picardie et la Haute-Normandie, en se propageant ensuite vers le Nord-Pas-de-Calais en soirée. Dans le même temps, des orages vont se former dans le sud-ouest, entre Aquitaine et Midi-Pyrénées, et remonter vers le Limousin en début de nuit. L’activité est prévue de se maintenir toute la nuit sur cet axe Pyrénées – Nord-Pas-de-Calais.

À noter que la prévision est délicate pour cette journée. La situation atmosphérique n’a pas évolué comme prévu hier soir : ces nouveaux paramètres ont modifié au dernier moment les conditions de développement de la dégradation orageuse d’aujourd’hui. De surcroît, toutes les zones ciblées sont marquées par un fort blocage en surface qui empêche les orages de se déclencher (on parle d’inhibition convective). La capacité à briser ce blocage de surface va être déterminante quant à l’intensité des orages qui, s’ils y parviennent, pourront avoir des bases très abaissées, en augmentant alors le risque de phénomènes violents. Pour plus de détails sur les prévisions, consultez l’article précédent : [Prévisions] Orages violents des Pyrénées au Nord-Pas-de-Calais – Suivi du 19 juillet 2014.

 

*** Début du suivi à 17h / Terminé le 20/07/14 à 01h ***

Situation à 01h :

point-meteo-2014-20-07-01h-01

L’activité orageuse s’est globalement atténuée. Un système convectif est en train de se mettre en place entre Midi-Pyrénées et Centre. L’activité électrique est parfois marquée avec de fortes pluies, et quelques chutes de grêle sont probables. De fortes rafales sont localement possibles. Dans la partie plus à l’ouest, des pluies fortes et continues peuvent produire des cumuls importants.
Les orages au nord s’affaiblissent en se propageant vers le nord.
Dans la nuit, des phénomènes forts sont encore possibles : de nouveaux orages pourront se déclencher, notamment aux alentours de la Basse-Normandie. Aussi, le système convectif qui va se former pourra regagner en vigueur s’il parvient à une organisation aboutie.

Le suivi s’arrête ici. Néanmoins, les orages pourront produire des phénomènes forts encore toute la nuit.

Bonne nuit !

Situation le 20/07/14 à 00h :

point-meteo-2014-20-07-14-00h-01

Les orages en Aquitaine se sont rapidement organisés en des structures arquées dans la dernière demi-heure, en arrivant sur le Limousin. Le risque de violentes rafales était alors particulièrement élevé, mais les structures se sont atténuées depuis. La ligne d’orages entre Charente et Haute-Vienne reste toutefois bien organisée, et elle peut rapidement reprendre de la vigueur. Dès lors, le risque de violentes rafales va probablement redevenir élevé. La deuxième partie, sur l’ouest Corrèze, semble moins solide.
Un petit système orageux entre la Creuse et l’Indre adopte une petite structure d’orages bien actifs linéaire : son évolution est à surveiller.
Un orage multicellulaire reste bien actif sur l’Est Lot-et-Garonne.
Les orages sont toujours daibles entre le Loiret et l’Aisne. Quelques orages persistent entre la Somme et le Pas-de-Calais.

Situation à 23h :

point-meteo-2014-19-07-14-23h-01

Le système orageux du Nord-Pas-de-Calais s’est évacué vers la Belgique. À l’arrière, plusieurs cellules réapparaissent. De fortes rafales et quelques chutes de grêle sont possibles. Aussi, les cumuls sont déjà importants sur ces régions, les fortes pluies supplémentaires sont à surveiller.
Les orages faibles, parfois modérés du Centre remontent vers l’Aisne. Quelques chutes de grêle locales sont encore possibles.
De nouveaux orages ont gagné la Haute-Vienne, où les cumuls deviennent importants ainsi que le risque d’inondations locales.
Entre la Charente et la Dordogne, l’orage violent qui a traversé la Gironde produit toujours une forte activité électrique. Le risque de très fortes rafales et de chutes de grêle reste d’actualité.
Des orages se forment plus au sud.
À l’écart, un orage presque immobile s’est formé vers Rennes. Des cumuls importants peuvent générer quelques inondations locales.

Situation à 22h :

point-meteo-2014-19-07-14-22h-01-01

Sur le Nord-Pas-de-Calais, un système convectif organisé en ligne produit une activité électrique incessante, et des pluies intenses. Si aucune violente rafale n’a été observée dans l’heure passée, la structure parait encore suffisamment solide pour pouvoir se renforcer. Dans ce cas, le risque de violentes rafales serait très élevé.
Entre la Haute-Normandie et la Picardie, les orages perdent en intensité mais produisent encore de fortes précipitations, sur des régions déjà très arrosées.
L’activité sur le Centre est éparse, mais localement de fortes pluies sont possibles.
Des Landes à la Haute-Vienne, les orages se multiplient et montrent toujours un foudroiement fréquent. De très fortes chutes de grêle ont été reportées au passage d’une supercellule en Dordogne, mais celle-ci semble maintenant affaiblie. De violentes rafales ont été reportées et restent possibles, les orages maintenant très probablement leur intensité dans l’heure à venir.

Situation à 21h :

point-meteo-2014-19-07-14-21h-01

Les orages qui remontent sur le Nord-Pas-de-Calais sont en en train de se constituer en un petit système convectif (MCS). De violentes rafales ont été enregistrées à son passage, et le risque se maintient s’il parvient à se structurer durablement. Il produit aussi des pluies intenses, et le risque de fortes chutes de grêle est encore présent.
Entre la Haute-Normandie et la Picardie, des orages forts sévissent encore sur des régions déjà longuement touchées, et les cumuls peuvent être importants. L’activité électrique est marquée.
Un orage fort quitte les Landes pour la Gironde avec un risque de très fortes rafales. Plusieurs cellules isolées se sont formées vers la Dordogne.
Enfin l’activité est globalement plus calme sur le Centre. Des orages concernent toujours la même région dans le Limousin.

Situation à 20h :

point-meteo-2014-19-07-14-20h-01

Situation à 19h :

point-meteo-2014-19-07-14-19h-01

Les orages en Haute-Normandie se sont montrés violents avec de fortes chutes de grêle et une activité électrique remarquable. Ils touchent encore l’ouest de l’Eure où des cumuls importants risquent de provoquer des inondations locales. En Seine-Maritime, une cellule plus intense risque de produire de fortes chutes de grêle. Une organisation supercellulaire est possible.
Sur l’extrême Nord-Est du Cher, un nouvel orage puissant s’est rapidement formé. Une organisation supercellulaire est possible.
Plusieurs orages se reforment régulièrement entre le Limousin et le Centre, parfois avec une forte activité électrique et des chutes de grêle.
Au nord de l’Ile-de-france, une activité électrique intense est enregistrée. L’orage à l’ouest du Val-d’Oise a probablement adopté une structure supercellulaire mais peine à s’intensifier. Elle est peu mobile et risque de produire des inondations.
Juste à l’Est, de nouveaux orages puissants se sont formés.

Situation à 18h :

point-meteo-2014-19-07-14-18h-01

La supercellule sur le Cher est bien aboutie et persiste avec des précipitations intenses et un risque élevé de fortes chutes de grêle et de violentes rafales. De nombreuses cellules se déclarent entre le Centre et le Limousin, susceptibles de produire des chutes de grêle. Une cellule plus intense présente un risque plus élevé de fortes chutes de grêle.
Entre l’Eure et le Calvados, un orage violent est remonté en se divisant. Vraisemblablement, aucune structure supercellulaire s’en est dégagée, mais l’activité reste intense sur le secteur.
Un orage intense remonte depuis la Sarthe, et est en train de se diviser en ce moment-même. Le risque de formation supercellulaire est important, et cet orage doit être suivi de près. Le risque de très fortes rafales et de chutes de grêle est élevé.

Situation à 17h :

point-meteo-2014-19-07-14-17h-01

Une brève trêve orageuse a concerné la France pendant quelques heures après les restes des derniers orages ce matin. À cette heure-ci, l’activité a repris de façon sporadique mais intense.
Un orage multicellulaire s’étire vers le nord entre le Calvados et l’Eure, sur le secteur de Lisieux. Il produit une très forte activité électrique et des pluies intenses.
Dans l’Indre, un orage s’est formé puis s’est rapidement divisé. Une puissante supercellule s’est formée et se dirige sur le Cher, vers Bourges. Elle présente une structure stable : le risque de fortes chutes de grêle, de violentes rafales, de pluies intenses et d’activité électrique soutenue est élevé.
Une cellule s’est formée en Haute-Vienne vers Limoges. Des chutes de grêle sont probables.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s