[Prévisions] Forte dégradation, les orages font leur marathon

Alors qu’on se couvrait volontiers d’un petit pull il y a à peine deux jours, la chaleur arrive soudainement sur la France. Et il n’est plus question ici d’une des feintes mesquines que le printemps sait si bien offrir, mais bien d’un véritable été avant l’heure. La température grimpe en flèche, et dès demain les 30°C seront dépassés à plusieurs endroits, notamment à l’Est d’un axe Aquitaine / Champagne-Ardennes.

Cette vague de chaleur a un petit hic purement estival : elle s’accompagne d’un air extrêmement instable. Dès ce vendredi soir, les premiers orages vont attaquer l’ouest du pays, et on est bien parti pour que ça dure longtemps : tous les soirs jusqu’à mardi, des orages pourront se déclencher sur l’ouest du pays. Autant dire que ça fait beaucoup d’orages à suivre pour ces 4 prochains jours ! Pas de panique, on vous propose justement ici une synthèse de la situation orageuse prévue sur toute cette période :).

Vendredi 6 juin

La journée, chaude et ensoleillée, va tourner à l’orage sur l’extrême ouest du pays. En soirée, des orages isolés mais potentiellement forts (violentes rafales et grêle) pourront se former en Aquitaine et en Basse-Normandie. En début de nuit, la formation d’orages sera mieux assurée sur le proche Atlantique. Pris dans un flux de sud, ils vont remonter vers l’Est Bretagne et risquent de produire des pluies intenses, de fortes rafales et une forte activité électrique sous un système convectif. Durant la nuit, les orages vont se multiplier sur le Poitou-Charentes et les Pays-de-la-Loire. L’ensemble s’évacuera en fin de nuit sur les côtes de Basse-Normandie. De violentes rafales accompagneront très probablement l’ensemble de ces orages, accompagnés d’un vent de sud prononcé dans les basses couches de l’atmosphère.

Samedi 7 juin

La chaleur se maintient sur le pays, et l’instabilité aussi. Sur le nord-ouest, de la Normandie au Nord-Pas-de-Calais, des orages isolés pourront se déclarer de façon assez anarchique, mais encore une fois potentiellement forts du fait d’une instabilité élevée.

En fin d’après-midi, de nouveaux orages sont prévus sur le Massif Central, et de nouveau le sud Aquitaine. Alors que les orages sur la moitié nord vont se dissiper, ceux-ci vont rapidement se renforcer et progresser vers le Nord-Est. Ils formeront un système convectif probablement très actif en cours de nuit sur le centre du pays, avant d’atteindre la Champagne-Ardennes, et s’évacuer sur la Belgique en fin de matinée. La trajectoire de ces orages nocturnes est prévues entre le Centre, la Bourgogne, l’Ile-de-France, la Champagne-Ardennes et la Picardie.

Dimanche 8 juin

Ce n’est pas parce que les orages de la veille se seront décalés vers le Nord-Est que l’Ouest du pays aura vu passer le plus gros, au contraire. L’afflux d’air très chaud et instable se maintient. En fin d’après-midi, des orages éclateront de nouveau sur les régions des côtes Atlantiques, de l’Aquitaine à la Basse-Normandie, de façon assez anarchique. Un système convectif devrait se constituer en fin de soirée et progresser depuis les Pays-de-la-Loire vers le Nord et le Nord-Est, touchant alors la Normandie, l’Ile-de-France, puis la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais.

Dans le même temps, les orages au sud de l’Aquitaine pourraient eux aussi former un système orageux, encore une fois potentiellement intense, en remontant vers le Centre en cours de nuit.

Lundi 9 juin

Marquée par une instabilité extrême, cette journée est pour l’instant prévue comme la plus active de cet épisode et reste tout particulièrement à surveiller. Les orages se déclencheront dès le début d’après-midi sur les régions Ouest, de l’Aquitaine aux Pays-de-la-Loire. Très rapidement, l’activité orageuse se généralisera à tout un axe de la façade Atlantique à la Belgique.

infosmeteo-previsions-orages-06-06-14-01

Plus en détail

Une dépression s’est fixée au large des côtes atlantiques, responsable entre autres du flux de sud qui se met en place sur l’Europe occidentale. Cette dépression va rester à l’écart et se combler progressivement, mais elle est associée à un courant jet d’altitude très rapide, et qui prendra une direction nord-nord-est sur le proche-Atlantique. Il maintiendra cette position jusqu’à mardi, mais s’annonce assez perturbé. Cette dynamique en altitude mettra toute la moitié ouest du pays en situation de fortes divergences, qui seront alors les principaux forçages pour les orages. Durant toute la période, le contexte atmosphérique sera fortement cisaillé avec de nombreux noyaux d’hélicité relative marquée en surface. Ces orages parviendront à s’organiser facilement et pourront prendre des structures multicellulaires et supercellulaires. Dès lors, la probabilité de phénomènes violents sur toute la période est élevée : risque de violentes rafales, de fortes chutes de grêle et de pluies diluviennes. Aussi, cette situation typiquement estivale est souvent marquée d’une activité électrique très élevée.

Mardi, la partie la plus active du courant jet devrait s’éloigner vers la Scandinavie. Si des orages vont probablement se déclarer plus à l’Est de la France, la dynamique atmosphérique sera moins propice aux phénomènes violents.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s