Les nouveaux supercalculateurs de Météo-France responsables du super beau temps

meteocult-supercalculateur-mars-2014-01-01

Ni coup de chance, ni changement climatique, la période de temps exceptionnellement doux et ensoleillé que connait la France depuis plus d’une semaine ne serait simplement du qu’à un aléa technique de Météo-France.

Un bug météorologique inévitable mais nécessaire

Météo-France a annoncé ce mardi 3 mars son acquisition d’un nouveau supercalculateur, et s’est chaleureusement félicité des ses 47 952 nouveaux cœurs de calcul qui vont booster les capacités de modélisation de l’établissement. Toutefois, la mise en place des 25 armoires de calcul s’avère plus difficile qu’il n’y parait : dès le début de l’opération, un bug important s’est propagé dans les modèles météorologiques, ramenant toute l’atmosphère française à un état standard. Depuis cette date, toutes les villes de France enregistrent des températures entre 15 et 20°C, des valeurs remarquablement douces et stables pour la saison. Interrogé par les médias très friands de ce coup de soleil anormal sur la France, l’organisme explique comment tout a dérapé. « On savait qu’il y avait un risque« , admet Jeanne Hermetier, chef de service à Météo-France, « mais on pensait pouvoir y échapper. Malheureusement, dès qu’on a remplacé la première armoire, tout s’est emballé, et toutes les cartes sont devenues uniformes. On a alors été contraint de n’annoncer que du beau temps, partout, tout le temps. » Météo-France reconnait sa responsabilité dans cet événement météorologique tout à fait inhabituel, mais explique que ce changement devenait nécessaire. « À notre époque, les enjeux de sécurité des personnes et des biens sont de plus en plus élevés. En multipliant par 12 notre puissance de calcul, on peut faire des modélisations sur un maillage plus fin, et donc des prévisions plus précises. Et puis les Bretons acceptaient mal qu’on les modélise par deux simples carrés, il fallait que ça change. »

Retour à la normale

Face à cette intervention inédite de Météo-France sur le temps sensible, plusieurs voix ont exprimé leurs inquiétudes, notamment le Collectif de Protection des Hivers (CPH). « Cet hiver est déjà un fiasco total, ça a été géré n’importe comment : on n’a pas eu un flocon en plaine, c’est rageant » contextualise finement le président du CPH, avant d’ajouter : « Alors cette semaine digne d’un mois de mai, c’est le coup de grâce. Météo-France doit réagir de toute urgence, sinon, l’hiver 2013-2014 n’aura tout simplement pas existé. » Mais au centre de prévisions nationales, on se veut rassurant. « Tout reviendra à la normale d’ici quelques jours » nous certifie un ingénieur prévisionniste. « Dès que notre nouveau supercalculateur est complètement installé, on pourra reprendre des modélisations du temps encore plus complexes. » Ainsi, les prochaines semaines pourront de nouveau être balayées par des épisodes de fortes pluies, mais beaucoup plus précises qu’auparavant.

Plus d’infos en moins faux : http://www.meteofrance.fr/nous-connaitre/activites-et-metiers/les-supercalculateurs-de-meteo-france

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s