Quel temps pour Noël 2013 ? Le suivi des prévisions

infosmeteo-headcom-noel

La course est lancée : il ne vous reste plus que 9 jours pour préparer votre réveillon de Noël. Entre les sanglantes batailles dans les magasins surpeuplés et les coups de fils incessants pour savoir qui vient avec qui à quelle heure vraiment, la fatigue et le stress ont souvent la part belle à la fin de l’année. On vous aurait bien proposé de tout prendre en charge pour vous soulager, mais ce n’est pas vraiment notre point fort. Alors on a décidé de vous donner un coup de pouce sur ce qu’on sait faire : la météo.

Même s’il semble a priori que peu d’entre vous aient décidé de faire un pique-nique en plein air mardi 24 décembre au soir (on vous laisse nous surprendre sur ce point), vous serez en revanche beaucoup à courir dans les dernières heures de préparatifs, ou  à partir dans de longs voyages vers une douce chaumière convoitée. Et même dans le cas chanceux où vous n’aurez qu’à rester sagement chez vous, il peut être judicieux de connaitre le temps qu’il fera de l’autre côté de vos fenêtres, par exemple pour briller de connaissance lors de l’incontournable discussion « vous avez vu ce temps ?!« .

On vous propose de réunir sur cet article l’évolution des prévisions météo pour la période de Noël. Il sera donc mis à jour en fonction des nouvelles sorties des modèles météorologiques : tout un programme !

Les prévisions au dimanche 22 décembre

Ainsi nous voilà arrivés au dernier jet de prévisions avant Noël. De notre côté, on est d’ores et déjà ravis de s’être lancés dans ce format plutôt insolite de « suivi de prévisions », pour deux raisons particulières. D’abord, car le moment s’est révélé idéal : sur une période où les enjeux de société sont très nombreux et importants, la dynamique atmosphérique est devenue passionnante pour le météorologiste, où de grandes structures se sont nettement définies tout en s’armant d’une variabilité accrue. Et enfin, car une situation très dynamique et très perturbée comme celle-ci était probablement la plus appropriée pour faire ressortir toute la richesse et l’intérêt d’un tel suivi de l’évolution des prévisions sur une période et une zone ciblée. Mais assez d’euphorie, voici les dernières nouvelles des modèles !

Ce n’est plus un mystère pour grand monde, puisque Météo-France a déjà placé la Bretagne en vigilance orange en raison des vents violents qui vont arriver progressivement ce lundi : la dépression Dirk, qui se forme en ce moment sur l’Atlantique, va interagir avec un courant jet d’altitude d’une rare intensité. Dirk cible surtout l’Irlande et le Royaume-Uni, mais cette tempête va se caractériser par une très vaste étendue. Dans la nuit de lundi à mardi, alors que le centre dépressionnaire sera localisé vers le nord-ouest de l’Irlande, les vents violents toucheront le Nord-Ouest de la France. Dirk atteindra probablement le niveau de forte tempête sur l’Irlande. Quant à la France, c’est un fort coup de vent qui attend la majorité de la moitié nord, et vraisemblablement une tempête sur la Bretagne et les côtes de la Manche. Les rafales pourront atteindre 130 km/h sur la pointe Bretonne, tandis qu’elles atteindront les 100 km/h dans les terres.

Et après Dirk ? Précédemment, on vous mettait en garde d’une possible tempête du 25 au 26 décembre : il n’en sera rien. En effet, les modèles numériques voyaient alors le courant jet s’abaisser pour propulser les dépressions directement sur la France. Finalement, le courant jet va être animé d’une large ondulation, l’amenant encore bien plus au sud, en pointant le Maroc. La dépression qui arrivera alors sur la France n’aura qu’une faible interaction avec le courant jet trop éloigné : elle traversera le pays pour s’isoler sur la Méditerranée avec un vent fort, mais le risque de tempête semble maintenant bien écarté.

Au-delà du vent, c’est aussi la pluie qu’il va falloir surveiller : le vent fort va s’accompagner d’une pluie modérée étendue sur presque tout le pays, dès lundi soir jusqu’à mercredi. Les cumuls de pluie seront importants.

Et encore après ? L’atmosphère restera particulièrement dynamique au-dessus de l’Atlantique. D’autres creusements dépressionnaires sont envisagés, et du vent fort est envisagé pour vendredi 27, sans pour autant savoir encore à quelle intensité exactement. Quant à la pluie, on n’a pas fini de la voir. Bref, les fêtes seront incontestablement sous le signe du vent et de la pluie.

Voilà les dernières lignes de cette petite aventure météorologique de fin d’année ! On espère que vous aurez apprécié d’avoir un suivi détaillé des prévisions comme celui-ci, et il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un joyeux Noël :).

Les prévisions au mercredi 18 décembre

Du nouveau, du frais, du plus précis aujourd’hui ! C’est certain maintenant, on entre dans un régime de temps zonal, avec un fort courant d’ouest sur l’Atlantique Nord. En altitude, le courant jet qui circule sur l’hémisphère nord devrait devenir particulièrement puissant avec de fortes accélérations du flux. Il y a donc bien un potentiel remarquable pour la formation de tempêtes. Toutefois, il faut que les zones d’air chaud en surface et les creux dépressionnaires en altitude soient bien en phase avec ce courant jet. Bref, les éléments sont là, c’est surtout leur synchronisation qui demande encore à être précisée.

Une première tempête, ou un fort coup de vent du moins, est désormais calée aujourd’hui. La dépression Bernd se dirige vers l’Irlande et touchera l’Écosse durant cette nuit. Sur la France, le vent devrait se renforcer à son passage, mais à des valeurs tout à fait habituelles.

Ensuite, les modèles s’accordent grosso modo sur une localisation du courant jet à d’assez hautes latitudes, en ciblant surtout le Royaume-Uni. D’autres creusements dépressionnaires sont prévus à partir de samedi, mais ils devraient, encore une fois, concerner surtout les îles Britanniques (au plaisir de leur réputation venteuse). Cependant, mardi 24 décembre (le réveillon de Noël, donc. Pour les têtes-en-l’air.) sera un jour assez mouvementé : si une autre dépression devrait encore concerner l’Angleterre, l’importante masse d’air froid qu’elle va propulser sur la France devrait s’accompagner de vent fort à son passage. Et  à partir de cette date, le courant jet devrait circuler à plus basse latitude.

C’est donc à partir du 24 décembre que la situation devient plus préoccupante pour la France. À la suite de toute une série de creusements dépressionnaires sur l’Atlantique et le Royaume-Uni, le courant jet s’abaisse, et pointe alors directement la France. Ce courant jet s’annonce très fort sur tout l’Atlantique nord. Dans le même temps, une grande zone d’air doux en surface se présente sur l’ouest de l’océan Atlantique. La dépression associée pourra rapidement se creuser en traversant l’océan. En arrivant sur la France le soir du 25 décembre, elle aura tout le potentiel pour être une tempête.

S’il y a donc un phénomène météo à surveiller de près pour Noël, c’est bien cette dépression prévue de passer sur la France entre mercredi 25 et jeudi 26 décembre. Tous les éléments seront favorables à la formation d’une tempête. Ensuite, le régime zonal devrait se déstructurer, et l’Europe occidentale entrera plutôt dans une phase de transition, encore peu cernée.

Et précisons, car ça devrait vous intéresser : Noël sera vraisemblablement pluvieux. TRÈS pluvieux. L’air froid qui arrivera par l’ouest associée à du vent fort mercredi 24 sera accompagné d’une pluie généreuse, et après un court répit, la possible tempête du 25 au 26 décembre arrosera aussi massivement le nord de la France.

Beaucoup de vent, beaucoup de pluie, du froid : si vous tenez encore à faire Noël dehors, votre repas ne manquera pas d’être animé. Dans ce cas-là, faites attention à vous, mais surtout, surtout, envoyez-nous des photos.
À bientôt ;).

Les prévisions au dimanche 15 décembre

En ce moment, l’Europe est très majoritairement recouverte par un grand anticyclone, qui nous protège (à peu près) de gros épisodes pluvieux et qui nous offre ces merveilleux brouillards impénétrables et des pics de pollutions urbaines. Si vous vous seriez bien contentez de ces conditions pour Noël, vous l’avez vraisemblablement dans le baba. En effet, durant la semaine à venir, les hautes pressions se déplacent vers l’Est tout en s’affaiblissant. Mercredi, l’Europe occidentale (et donc, la France aussi) entrera sous l’influence d’un flux d’air d’ouest, soit directement de l’Atlantique (pour les doués en géo). De façon plus général, le flux d’ouest se renforcera nettement sur tout l’Atlantique, alors qu’un système dépressionnaire s’étale sur la partie nord et la ceinture anticyclone au sud ; pour les connaisseurs et amateurs de termes techniques, c’est un régime zonal qui se met en place.

Et le régime zonal, on  le connait bien ici : il est typique des situations hivernales qui voient se succéder pluies, fraicheurs et vents forts ; voire très forts. En fait, le régime zonal est propice au développement des tempêtes. Voilà, le gros morceaux est lâché : tout l’enjeu, à partir du vendredi 20 décembre, sera de surveiller de possibles formations de tempêtes.

D’autant plus que les dépressions verront tout leur bonheur dans cette situation météorologique. De nombreux creusements dépressionnaires sont modélisés, et la faible extension des hautes pressions vers le nord leur laisse champ libre pour atteindre facilement les terres de l’Europe occidentale.

On en voit crier haut et fort à l’alarmisme : ils ont raison. Si la situation générale est très favorable au développement de tempêtes, la météo en est par conséquent peu prévisible. Dur de savoir, parmi toutes les dépressions annoncées, lesquelles vont davantage se développer que les autres – du moins pour l’instant. De plus, même si ce n’est pas la tendance générale, un anticyclone pourrait regonfler sur la France à partir du 24, écartant alors tout risque de tempête. Bref : on sait qu’il va y avoir beaucoup de vent sur l’Europe occidentale, mais pas encore où exactement.

Hormis le vent, c’est aussi la pluie qui fera son grand retour, en traversant généreusement la France d’ouest en est mercredi 18. À partir de cette date, le balai des perturbations est ouvert ! Comptez sur de grands passages pluvieux suivis d’air froid avant un radoucissement progressif ; puis on est reparti. Impossible, toutefois, de faire encore un timing exact : tout dépendra de la capacité ou non des dépressions à se creuser et circuler plus ou moins au nord ou au sud. Autrement dit : à bientôt :).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s