Orages forts prévus du 3 au 5 octobre, remarquables pour la saison

L’été commence à se faire loin : pour la météo en France, ça se traduit notamment par un réchauffement du sol de moins en moins important, et une zone barocline (grosso modo, la limite entre air polaire et air tropical) qui redescend de plus en plus au sud. Ces deux phénomènes impliquent un risque d’orages général de plus en plus faible ; autrement dit plus simplement : la saison orageuse 2013 touche à sa fin.

C’est pourquoi la prévision des prochains jours est assez atypique, comme le souligne explicitement Keraunos (observatoire des tornades et orages violents). A partir d’aujourd’hui et jusqu’à dimanche, la situation est désormais propice au développement d’une forte dégradation orageuse de grande ampleur. Un thalweg (extension de basse pression) très étiré vers le sud s’approche de la France par l’Ouest, alors qu’une dorsale anticyclonique (extension de haute pression) se renforce sur l’Europe. En conséquence, le flux de sud s’accentue sur la France : c’est donc dans un contexte très dynamique que le potentiel orageux se présente, permettant ainsi une organisation de la convection.

previsions-comparaison-03-10-13Cette situation typique des orages estivaux pourra produire des phénomènes forts voire localement violents. Ce soir jeudi 3 octobre, grâce à un cisaillement marqué et une forte hélicité, les orages pourront prendre la forme de supercellules et de multicellulaires : ces structures seront capables de produire de fortes chutes de grêle, un risque sur lequel insiste particulièrement Keraunos en précisant que des grêlons > 5cm de diamètre sont possibles, en particulier des Landes à la Charente-Maritime. Des pluies intenses accompagneront ces orages ainsi que de violentes rafales sous les structures les plus abouties, ce qui justifie le niveau 2/4 sur une région couvrant l’Aquitaine, le Poitou-Charentes, le Limousin et le sud du Centre.
Il existe de surcroît un risque de tornades non négligeable, qui est davantage développé chez Estofex, organisme de prévision Européen. Un grand quart sud-ouest du pays est placé en niveau 2/3, de l’Aquitaine et Midi-Pyrénées jusqu’au Centre, principalement pour un risque de fortes chutes de grêle et de violentes rafales de vent. Estofex précise que des tornades sont prévues sous les supercellules isolées qui pourraient se déclarer, et le risque d’une forte tornade n’est pas écarté.

Si des orages restent probables plus au nord, ils resteront de moindre intensité. Mais la dégradation orageuse continuera lentement sa route encore demain : un système convectif de méso-échelle (MCS) pourrait parcourir le Massif Central en cours de nuit de jeudi à vendredi. Dès le matin, les orages seront de nouveau présents à proximité des Pyrénées. Ils s’intensifieront notablement en cours de journée, et des orages puissants et de grande ampleur devraient circuler entre les Pyrénées et la Lorraine, en se décalant lentement vers les régions plus à l’Est.

Il s’agit d’un scénario typique d’une forte dégradation orageuse estivale, qui surprend clairement par son occurrence tardive.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s